Quelques ressemblances ne valent pas contrefaçon...

C'est ce que vient d'apprendre à ses dépens l'artiste Supakitch, qui n'est pas parvenu à faire condamner Comptoir des Cotonniers sur le fondement du droit d'auteur malgré la reprise par le fabricant de vêtements féminins d'un design proche de celui de son logo "Supalogo". 

Un commentaire de cette décision est disponible au Journal du Net.